Infos à 18h:

  • Les 3 personnes allemand.e.s sont en garde à vue au CRA d’Hendaye (converti en comico pour l’occasion). Elles ont été déférées au TGI de Bayonne en fin d’après-midi.
  • Une autre personne, fouillée lors d’un barrage routier jeudi 22, est passée devant un juge à Bayonne et a été convoquée pour un procés en Octobre et est interdite du département des Pyrénées Atlantiques d’ici là.
  • 2 personnes se sont faites embarquées ce matin vers Dax, pour des tags et des radars endommagés (affaire relatée dans la presse vendredi matin). Ielles passent en comparution lundi. La première a déjà été placée en détention provisoire jusqu’à lundi. L’autre est sortie avec un contrôle judiciaire qui l’oblige à pointer 3 fois par jour à Dax et avec une assignation à résidence entre 18h et 8h, alors qu’il ne vit pas sur place.
  • Une personne a été contrôlé ce matin, sa voiture fouillée, emmenée au poste pour « port d’armes », entendu en « audition libre » mais finalement relâchée avec un rappel à la loi.
  • Au moins 9 interpellations nous ont été signalées autour du camp d’Hendaye, suite à des contrôles dans la zone.

Mise à jour 18h30:

2 personnes embarquées pendant l’action de blocage de l’entrée d’autoroute de Urrugne parce que elles étaient masquées.

Mise à jour 20h15:

De nouvelles interpellations pendant que le cortège rentre au camp. Une vingtaine d’après nos informations. Des bléssé-e-s dans le camp suite à l’attaque des flics à coups de lacrymos et de grenades.

Une personne mineure interpellée à la gare.

NB : Lors de contrôles d’identité, les flics ont semble-t-il reçu des consignes, pour gagner du temps, de prendre les pièces d’identité des gens en photo, procédure complètement illégale si l’appareil utilisé est le téléphone perso des flics. Une fois l’identité relevée, le flic peut interroger leurs sales fichiers pour vérification mais n’a pas à prendre la pièce en photo…