SUR LE SITE DE LA VILLE : https://www.hendaye.fr/fr/special-g7-contre-g7/

Organisation du Contre-G7 : les infos à ce jour

Durée du contre-G7 : du 21 au 23 août

  • Les 19 et 20 août seront consacrées à l’installation du camp d’accueil et à la préparation d’animations sur les différents lieux.
    Les 21, 22 et 23 août seront dédiées aux conférences, ateliers, projections et débats.
    Le 24 août se déroulera la manifestation pacifique entre Hendaye et Irun.
    Le 25 août auront lieu des actions de rassemblements pacifiques à Anglet/Bayonne/Biarritz (Hendaye n’est pas concernée).
    Le 26 août aura lieu le début du déménagement du lieu de vie.

Hébergement/Lieu de vie

Le camp est installé sur le domaine de Bordaberry à Urrugne. Le stationnement se fera dans le secteur de la Corniche commune d’Urrugne.

Lieux des animations

Les points confirmés : Centre de conférence Ficoba à Irun et trois micros sites sur Hendaye, Esplanade Caneta, Ikastola Jean Jaurès, Cinéma Les Variétés.
A Caneta, les animations auront lieu de 9h30 à 19h/19h30 et 22h pour le jeudi 22 août. Le parking Caneta sera fermé du 18 août au soir au 26 août. Le chemin pédestre de la baie permettra aux participants de rejoindre le centre de conférence de Ficoba.
(Consultez le plan des lieux des animations (nouvelle fenêtre).

Arrêtés municipaux

Consultez l’arrêté de circulation et stationnement ROUTE DE LA GLACIERE du 21 au 24 août (Nouvelle fenêtre)

Consultez l’arrêté de circulation interdite CHEMIN d’ANZIOLA du 19 au 25 août (Nouvelle fenêtre)

Manifestation du 24 août 

Le parcours partira du parking des Orangers (près du Rond-point de Flore), empruntera le Rond-point Jean Moulin, le boulevard du Général de Gaulle jusqu’à l’esplanade de Ficoba. La manifestation devrait débuter à 11h et se terminer à 13h. Ce jour-là, les restrictions toucheront, le temps de la manifestation, le boulevard de la baie de Txingudi, le boulevard de Gaulle et le pont international. Un périmètre de contrôle a été délimité par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.(arrêté en cours).

Au fur et à mesure du déplacement du cortège, les restrictions de circulation seront levées.
(Consultez le plan de la manifestation du 24 août (nouvelle fenêtre).

Consultez la note d’information sur le transport Transdev et Hegobus du 24 août (nouvelle fenêtre)

Consultez la note d’information sur le transport Transdev et Hegobus du 24 au 26 août (nouvelle fenêtre)

Stationnement/circulation

L’accès au secteur plage ou en centre-ville est maintenu. Les transports collectifs sont privilégiés pour ne pas engorger la Ville.

  •  DU 21 AU 24 AOÛT (manifestation le matin), DEPUIS LE LIEU DE VIE :
     Les déplacements se feront à pied et en transports en commun. Pour rejoindre le point de montée et de descente des bus, les participants marcheront du camp jusqu’au tunnel de la route de la Glacière en passant par le chemin d’Anciola. Celui-ci sera limité à la circulation des riverains, personnes résidentes dans les campings et des véhicules de service public (Ordures ménagères, services de sécurité…).
  • La liberté de circulation sera maintenue sur la route de la Glacière. Il conviendra toutefois d’être prudent dans la mesure où la desserte des bus, mise en place par le Syndicat des Mobilités, se fera au croisement de cette voie et de la RD 658. Les bus emprunteront la croix des Bouquets pour rejoindre Irun-Ficoba via la RD 810 et la route de Béhobie. La dépose des passagers se fera à Ficoba.

Les mesures d’exception imposées par l’État dans le cadre du G7

TRAINS : gares de Biarritz, Bayonne, Guéthary, Boucau, Hendaye Deux-Jumeaux seront fermées au public du vendredi 23 août au lundi 26 août 2019, jusqu’à 16h00. Elles ne seront donc pas desservies ni par les trains ni par des bus.

Les gares de Saint-Jean de Luz et Hendaye resteront ouvertes.

  • BUS : les bus internationaux de transport de voyageurs longue distance ne desserviront pas les gares de Bayonne, Biarritz et Hendaye du 23 au 26 août. La desserte de Saint-Jean-de-Luz sera assurée mais l’arrêt est déporté à Ciboure au lycée naval.
  • A63 : La circulation sur l’A63 sera favorisée et sera gratuite entre les sorties 4 (Biarritz-La Négresse) et 6 (Bayonne Nord) du 24 au 26 août. MAIS dès le 14 aout un arrêté préfectoral informe de la fermeture de la sortie Biriatou dans le sens Espagne France
  • Le 26 août, les + de 19 tonnes y seront interdits de 11 h à 19 h.
  • TOPO : s’arrêtera à Irun et ne desservira pas Hendaye du 18 au 26 août.
  • FRONTIERE : à ce stade aucune restriction annoncée. En revanche, les contrôles seront renforcés aux frontières afin de prévenir les troubles à l’ordre public.

Une réunion publique d’informations sera organisée en Mairie d’Hendaye le vendredi 16 août de 17h à 18h30 pour donner les dernières prévisions.

Consultez la vidéo parue le 9 août sur le JT de 20h (nouvelle fenêtre)

Hendaye le 06 août

Monsieur le Maire répond à une pétition des commerçants

Télécharger le courrier (nouvelle fenêtre)

Télécharger la pétition des commerçants (nouvelle fenêtre)

Les organisateurs locaux ont tenté de rassurer les Hendayais

Lundi soir, 29 juillet, commerçants, chefs d’entreprise et riverains sont venus chercher des réponses claires et précises auprès des organisateurs locaux du contre-G7 présents (ATTAC, LAB, Syndicat SOLIDAIRES).

Les Hendayais auraient voulu être concertés pour l’organisation du contre sommet et ils l’ont fait savoir. Pour autant, comme l’ont rappelé le Maire d’Hendaye et les organisateurs locaux, le lieu du contre-G7 a été imposé à la Ville et aux altermondialistes. « Maintenant, il faut accompagner cet événement pour qu’il se déroule dans les meilleures conditions  » a tenu à préciser Kotte ECENARRO.

Parmi les préoccupations qui ont trouvé partiellement des réponses, il s’agissait de connaître le mode de fonctionnement des organisateurs, le temps de l’événement, du 19 au 26 août : parcours et sécurité de la manifestation du 24 août, stationnement et circulation des participants, nombre de personnes attendues…

Les sujets abordés

Manifestation du 24 août. Ce qui a déjà été acté avec certitude, c’est une partie du 1er parcours entre le Rond-point Jean Moulin jusqu’à l’esplanade de Ficoba, en passant par le boulevard du Général de Gaulle. Le second parcours (Béhobie/Irun) est toujours en attente de validation de la part de la Préfecture. La manifestation devrait débuter à 11h et se terminer à 14h.

Sécurité. Les organisateurs ont rappelé que le contre-G7  devait être le plus propre et le plus pacifique possible. Leur service d’ordre, qui sera conséquent, a pour mission de partir d’un point A pour arriver à un point B sans encombre et de protéger les endroits sensibles. Néanmoins, ils ne peuvent rien garantir si toutefois il y avait des débordements. Le message est passé aux militants. Les services de l’Etat seront également présents mais de manière discrète.

Nombre de personnes attendues. Selon les services des Renseignements Généraux français et espagnols, il est attendu entre 4 000 et 5 000 participants. Concernant, les mouvances d’Europe, ce qui transparaît à ce jour, c’est une faible mobilisation.

Stationnement/circulation. Les transports collectifs sont privilégiés pour ne pas engorger la Ville. Deux parkings sont prévus autour du camp à Urrugne et un parking du côté des Joncaux, ce qui est amplement suffisant aux dires des organisateurs. Des bus seront affrétés pour atteindre les lieux d’animation et la manifestation du 24 août. Quant aux mesures de restriction, il a bien été rappelé qu’elles étaient du fait du G7 et non du contre-G7.

Les lieux d’animation. Quatre points sont confirmés. Le Cinéma Les variétés, le groupe scolaire Jean Jaurès, Caneta et Ficoba. Pour Caneta, les animations auront lieu de 9h30 à 19h/19h30 et 22h pour le jeudi 22 août.

Fréquentation touristique. Des hôteliers et directeurs de camping ont fait savoir que pour l’heure, leurs établissements étaient complets.


Hendaye le 23 juillet  

Le sous-préfet de Bayonne a écouté les préoccupations des commerçants, entrepreneurs et artisans

La salle du Conseil était comble ce lundi 22 juillet pour questionner le sous-préfet de Bayonne sur l’organisation du contre-sommet du G7.

Au cœur des interrogations, il a été question de la manifestation du 24 août, de la sécurité, des dédommagements, du transit des résidents et salariés et du déploiement des services d’ordre. C’est dans ce contexte que Monsieur le sous-préfet a répondu aux questionnements en s’engageant à revenir en août avec plus d’éléments.

Une plateforme réunit 80 associations et organisations pour préparer ce rassemblement qui est une manière d’exprimer, de façon pacifique, des opinions et des idées différentes.

Les sujets et dispositifs abordés

L’espace restauration / hébergement est établi route de la Corniche à Urrugne (Nestlé).

Les activités du contre-G7 auront lieu les 21, 22 et 23 août et se concentreront de 10 h à 19 h. M. le sous-préfet a insisté sur la volonté des organisateurs de donner une bonne image du contre-sommet. L’installation débutera à partir du 19 août. Un dispositif de sécurité en périphérie sera déployé à cette date. A ce stade de l’organisation, tout est mis en œuvre pour un déroulement maîtrisé et paisible.

Les lieux d’animation seront installés sur Hendaye et Irun. Des colloques et tables rondes seront proposés à Ficoba. Un chapiteau sera aussi monté à Caneta. Le cinéma ou l’école Jean Jaurès pourraient être également mis à disposition dans le respect de conventions signées.

Transports/Mobilité. La volonté des organisateurs est de ne pas accentuer les difficultés de circulation. Les transports collectifs seront privilégiés. Des parkings sont actuellement recherchés pour accueillir les véhicules des participants. Ils se déplaceront ensuite en transport en commun. Le syndicat des mobilités est en train d’étudier des propositions. Les transports en commun pour les anti-G7 seront pris route de la glacière. Ils emprunteront ensuite la RD 810, pour arriver à Ficoba ou Hendaye Ville.

La liberté de déplacement sera assurée. La circulation sur l’A63 sera favorisée avec une gratuité de Bayonne à Biarritz. Le 26 août, les + de 19 tonnes y seront interdits de 11 h à 19 h. Il est déconseillé de prendre les routes départementales.

Activités des commerces. Toute la ville bénéficiera de la même protection. Il n’y a pas de raison de fermer les commerces. Aucune menace n’est caractérisée à ce jour. Néanmoins, il revient à chaque chef d’entreprise de prendre ses propres mesures de sécurité. En cas de débordement, les compagnies d’assurance pourront se retourner vers l’Etat, si l’ordre public n’est pas assuré. M. le sous-préfet a présenté les dispositifs (de droit commun et spécifique au contre-G7) de compensation liés à l’impact de cet événement.

Manifestation du 24 août. Elle se déroulera, sur Hendaye, le samedi 24 août de 11 h à 13 h. Elle s’effectuera donc dans un cadre légal. Des discussions restent en cours à ce propos, pour finaliser l’itinéraire. Objectif : minimiser les perturbations sur la circulation et assurer l’ordre public. Les axes de circulation seront fermés durant les 2 heures de la manifestation. Des perturbations restent à confirmer entre 9 h et 15 h.

Le Maire, Kotte ECENARRO qui avait rappelé en préambule de la réunion que si le G7 organisé à Biarritz était un accord entre l’Etat et le Maire de la ville, pour Hendaye, il s’agissait d’un choix de l’Etat imposé à la commune. Néanmoins, le premier édile a tenu à conclure que « rien ne serait pire que de s’opposer à ce rassemblement ».

Et la suite ?

Une nouvelle réunion, cette fois ci, avec les organisateurs du contre-sommet est proposée le 29 juillet, en mairie, à 19 h 30.

En attendant la prochaine visite de M. le sous-préfet en août pour présenter le tracé de la manifestation et le dispositif définitif, les groupes de travail formés en mairie poursuivent également leurs réunions afin d’appréhender au mieux l’événement.

Hendaye le 11 juillet  

Un Conseil municipal à huis clos a clôturé toute une après-midi de réunions en mairie avec les organisateurs du contre-G7.

En effet, le Maire Kotte Ecenarro avait convié les différents protagonistes à venir expliquer l’organisation du contre sommet à l’ensemble des élus municipaux. Enaut Aramendi (Syndicat LAB), Christine Andrieux (Syndicat SOLIDAIRES), Thomas Sommer-Haudeville (ATTAC), Simon Playout (CRID) et Solange Bartelemy (CCFD Terre Solidaire) ont pris place autour de la table du Conseil et ont répondu aux questions des élus.

Ce qui a été acté

– les débats, forums, ateliers… se dérouleront du 21 au 23 août à Hendaye et Irun. Des négociations sont actuellement en cours concernant les lieux d’animations.

– une manifestation se déroulera le 24 août de 11h à 14h entre Hendaye et Irun. Le tracé n’est pas encore défini. Cependant les organisateurs se sont engagés d’une part, à en faire la déclaration en Préfecture et d’autre part, à ne pas bloquer les grands axes de circulation.

– des rassemblements auront lieu le 25 août autour de la zone d’exclusion (Biarritz, Anglet et Bayonne). Hendaye n’est pas concernée par ce rassemblement.

En attendant que le déroulement de ce contre sommet soit définitivement établi, d’autres réunions sont prévues, notamment une rencontre entre le Préfet et les commerçants. Celle-ci se déroulera lundi 22 juillet à 19h30 en mairie.

Lire l’invitation aux commerçants et artisans et entrepreneurs (nouvelle fenêtre)

Consultez le reportage paru sur Euskal Herri Pays Basque

Hendaye le 5  juillet

Lors du déjeuner qui s’est tenu en sous-préfecture de Bayonne, le jeudi 4 juillet, le Ministre de l’Intérieur a assuré à Kotte ECENARRO que les moyens déployés à Hendaye seront à la hauteur de l’événement.
Le Maire s’est, quant à lui, dit confiant sur l’organisation de ce contre-G7 par les organismes locaux qu’il connaît bien. L’incertitude réside dans les intentions des personnes qui viendront de l’extérieur. « J’ai obtenu la garantie d’une présence policière dense durant cet événement, afin d’éviter tout débordement »

Hendaye le 4 juillet

Le Conseil municipal a invité, mercredi 3 juillet, le Préfet et le Sous-Préfet à venir faire le point sur le G7 et contre-G7 qui aura lieu du 21 au 23 août 2019. Une séance privée qui a duré près de deux heures.

Les questions ont porté principalement sur le lieu d’accueil et d’hébergement, les transports, les rencontres et les conditions de sécurité. Il a été confirmé les divers points suivants.

L’Etat a choisi que le contre-G7 se déroule à Hendaye et Irun

Lieu d’accueil et d’hébergement

Les participants s’installeront au centre de vacances Nestlé à Bordaberri (commune d’Urrugne/limite d’Hendaye). Ce site, selon la Préfecture et les organisateurs, possède une capacité maximale d’accueil de 10 000 personnes qui y dormiront et s’y restaureront le matin et le soir.
Les organisateurs s’installeront sur le site le 19 août. Ils devraient libérer ce site vers le 26 août.

Les transports

Les personnes accueillies ont vocation à se déplacer à pied, en vélo ou en transport en commun. Un système de navette bus va être mis en place pour la période du contre-G7 par le Syndicat des mobilités. Ces navettes circuleront depuis la rue de la glacière, la croix des bouquets et rejoindront Hendaye par Béhobie. La dépose des passagers se fera à proximité du pont international Saint Jacques.

Les rencontres et animations en journée

Les organisateurs du contre sommet souhaitent qu’un cycle de conférences puisse se tenir dans des salles dédiées à Irun et Hendaye. Un « village alternatif » sur le mode d’Alternatiba sera installé en ville. Les discussions sont en cours avec les organisateurs pour définir un lieu adapté en coeur de ville. La municipalité a posé l’exigence de ne pas bloquer ou encombrer l’axe pont Saint Jacques/Boulevard de Gaulle/Boulevard de la baie de Txingudi.

Le Conseil municipal recevra les organisateurs en séance privée, le 10 juillet à 18h30, comme cela a été fait avec M. le Préfet et Sous-Préfet.

Les conditions de sécurité et impacts sur l’activité de la commune

M. le Préfet a donné les informations suivantes :

  • la liberté de circulation entre la France et l’Espagne devrait être garantie
  • les gares de Bayonne, Biarritz, Guéthary et Boucau resteront fermées
  • les gares de Saint-Jean de Luz et Hendaye resteront ouvertes
  • la gare des deux Jumeaux sera fermée (les dates seront précisées ultérieurement)
  • le topo ne démarrera pas de la gare d’Hendaye mais depuis Irun Ficoba (terminus et départ)

S’agissant des conséquences éventuelles sur l’activité économique et le commerce, une réunion spécifique sera organisée, comme s’est engagé le Préfet, par le Sous-Préfet de Bayonne, la deuxième quinzaine du mois de juillet à Hendaye.

Pour les rassemblements en grand nombre, comme on peut l’anticiper pour ce contre sommet, l’Etat se doit de garantir l’ordre public. Du côté municipal, sous l’autorité de M. le Maire, les adjoints, les élus et les services municipaux participent et animent les réunions avec les services de l’Etat et les organisateurs du contre sommet. La volonté de tous est que ce contre-G7 soit pacifique et se passe dans les meilleures conditions possibles dans la tradition de l’accueil du Pays Basque.

Cet événement est imposé à la Ville d’Hendaye. La municipalité, soucieuse de ses administrés, prend d’ores et déjà les mesures nécessaires au bon déroulement de cet événement international.

Pour en savoir plus sur le G7 et le contre G7

https://www.elysee.fr/g7

http://www.pyrenees-atlantiques.gouv.fr/Actualites/Sommet-du-G7-2019-a-Biarritz/Sommet-du-G7-2019-a-Biarritz

https://ville.biarritz.fr/mon-quotidien-egunerokoa/g7-biarritz/sommet-2019-720.html

CONTRE G7

https://france.attac.org/se-mobiliser/contre-le-g7-et-son-monde/

https://g7ez.eus/fr/